Cette année au Pôle Sud

La présence d’artistes sur notre territoire offre à chacun de nous une expérience unique, une parenthèse pour devenir « ensemble » autrement.
Et si cette saison vous invitait à passer de spectateur à acteur ? Deux artistes associés, la Compagnie Dounia et Da Silva, prendront leurs quartiers dans différents lieux de notre ville tout au long de ces prochains mois. Gestes dansés et ateliers partagés, fantaisies intimes dévoilées puis mises en musique (ré)installeront la liberté de rêver dans nos quotidiens. Dans une proximité affirmée, ils vous donneront la parole pour faire oeuvre avec vous…

Marie-Micheline Louis
Adjointe à la culture

Temps Forts !


ORANGE BLOSSOM
Electro World

Festival Le Grand Soufflet / Tarif A

Vendredi 15 octobre – 20h30 – Espace Beausoleil

Clip Officiel « Marseille » / Orange Blossom – Ya Sidi

Avec sa musique à la fois électro et world, le projet du groupe Orange Blossom, servi par la voix magique de Hend Ahmed, est unique et même exceptionnel. Si leur dernier opus, tout simplement bouleversant, mêlait Orient et Occident, leur album en préparation sera le fruit d’un voyage physique et sonore à travers le Mali, l’Égypte, Cuba.
Sur la scène de Pont-Péan, le groupe laissera ses machines pour un retour aux sources.
Photo / DR Orange Blossom

En seconde partie de soirée

LOOSHAN
Afro Electro

Looshan, alias Kris Nolly, nous propose de découvrir son projet solo « Call & Response », avec un live set de musique afro électro accompagné d’images projetées.
A la voix, au beat box et aux machines, Looshan nous fait voyager à travers l’électro et les musiques du monde, entre traditions et modernité, il revisite la culture créole.


PREMIERE NEIGE
Cie Elvis Alatac

Théâtre & Théâtre d’objets
Tout public à partir de 12 ans / Tarif D

Vendredi 12 novembre – 20h30

C’est l’histoire d’un couple qui, après l’annonce d’un évènement tragique, se met en tête d’enregistrer pour la radio une nouvelle écrite par Guy de Maupassant. Cet homme et cette femme s’enferment chez eux et transforment leur salon en studio. Ils foisonnent d’idées extravagantes pour donner voix à cette nouvelle : détournement d’objets ingénieux, projections d’images, jeu théâtral drôle et fin. Un pur spectacle de bricolage mené par deux comédiens talentueux. A la fois narrateurs, interprètes et bruiteurs, ils racontent une histoire tragique mais pleine d’espoir.
Photo © Véronique Béland


WOK’N WOLL
Cie Hilaretto

Humour musical
à partir de 8 ans / Tarif A

Vendredi 10 décembre – 20h30

Sur scène, deux musiciens sont sagement vêtus de smokings noirs, chemises blanches, nœuds papillon et souliers vernis. Rien ne laisse présager qu’ils sont autant clowns que mélomanes, parés de costumes et accessoires plus insolites les uns que les autres. De formation classique, le violoniste Kordian Heretynski et le pianiste Pierre-Damien Fitzner interprètent des musiques ‘‘savantes’’, avec une touche burlesque et décalée. Les musiques reconnaissables par tous – d’AC\DC à Stevie Wonder en passant par les Rolling Stones – savamment mêlées aux grands classiques de Bach et Tchaïkovsky et saupoudrées de situations cocasses, aboutissent à un spectacle musical comique unique en son genre. Humour délirant et saynètes menées à cent à l’heure, ‘‘Wok’n’’Woll’’ est un spectacle mélodieux et hilarant où l’absurde n’a d’égal que la virtuosité. Une recette à déguster en famille …
Photo © Wok’n Woll


CAMILLE CHAMOUX
Le Temps de Vivre

Humour – avec la complicité de Camille Cottin
Tout public / Tarif A+

Vendredi 28 janvier – 21h

Dans son nouveau spectacle,
Camille Chamoux, en fine observatrice de son époque, fait feu de tout bois. Convoquant Proust et Léo Ferré, elle croque avec justesse, drôlerie, voire quelques grincements, l’hystérisation d’une société obnubilée par le temps. Comment à 40 ans, quand on se vit encore comme une ‘‘adolescente de 15 ans très mûre’’, jongler entre le travail, les enfants, le couple et les parents ‘‘boomers’’, tout en gardant ses idéaux de femme, actrice et féministe fan de Virginie Despentes ?
Selon Camille Chamoux, au lieu de courir désespérément pour essayer de rattraper le temps, autant profiter de celui qu’il nous reste et le vivre à fond. Si votre vie ressemble à un décompte Waze et que votre pire angoisse est qu’il soit déjà trop tard, prenez le temps de profiter du Temps qui passe.
Photo © William Lacalmontie


LA LUMIERE VIENT DU NOIR ?
Cie Gap The Mind

Matière et corps en suspension
Tout public / Tarif A+

Vendredi 25 février – 20h30

© Metlili

Œuvre sensorielle, ‘‘La lumière vient du noir ?’’ est une métaphore picturale, en plusieurs tableaux, un essai poétique et métaphysique visant à révéler la trace du vivant dans la matière noire. A travers les épreuves, la danseuse, personnification de ce vivant, compose avec cette matière mais également avec le vide, le chaos, la gravité, les déséquilibres et les silences suspendus. Y résister ou s’y engager ? Deux ouvriers de la matière, tout droit sortis de films de Terry Gilliam, s’agitent sur scène pour servir cette expérimentation jusqu’à ce qu’elle soit concluante.


LA MAISON TELLIER
Atlas

Chanson française / Rock / Folk
Festival Mythos / Tout public / Tarif A

Vendredi 1er avril – 21h

« Atlas » est né en mars 2020, plus tôt que prévu. Comme un bel accident, un heureux hasard.
« Atlas » est un Titan, « Atlas » est une montagne audessus du désert, sur ses épaules repose la voûte céleste. Ce 7e album de La Maison Tellier est né dans l’urgence d’agir, de créer, de s’évader. Sur une scène peuplée de fantômes bienveillants, les cinq musiciens sont revenus à leurs premières amours, un folk-rock aux accents soul, simple, caressant, joué avec ferveur par des faux-frères heureux de se retrouver de nouveau.
Photo © William Lacalmontie


DA SILVA
La récolte des fantaisies

Slam / Musique
Artiste en résidence / Tout public / Tarif E

Vendredi 29 avril – 21h

En résidence à Chartres de Bretagne pour un projet de territoire, le chanteur
Da Silva donne la parole aux habitants. Via un isoloir équipé d’un micro, il invite les Chartrains à confier l’acte ou la pensée la plus fantaisiste de leur vie. Fantaisie qui a, ou n’a jamais été réalisée, peut-être en cours de réalisation, peut-être avortée pour toujours ou encore irréalisable.
A partir de leur parole, Da Silva va créer une œuvre inédite, mêlant les mots des habitants et sa musique, pour une restitution unique sur la scène du Pôle Sud.
La Récolte des Fantaisies vise à (ré)instiller la liberté de rêver dans nos quotidiens.



Vous aimerez aussi...